— Tous ces textes… bordel… qu’est-ce qu’il peut y en avoir…

Simone émit un sifflement d’admiration – ou d’apitoiement, je n’étais pas certaine.

— Bah. Il n’y en a pas tant que ça.

— Si, si, il y en a tant que ça. Et ça ne parle que de sexe, page après page après page…

— Normal. C’est un sujet inépuisable.

— Inépuisable, tu dis ? Il s’agit pourtant toujours de la même chose. Les combinaisons restent somme toute assez limitées. Pénis-dans-vagin, pénis-dans-anus, pénis-dans-bouche, langue-sur-clito… ça devient répétitif, à la longue, tu ne trouves pas ?

— Je trouve que simplifies à outrance la fascinante complexité de la sexualité humaine.

— Ha ! Tu me fais rire quand tu parles comme une prof.

— Au moins, j’arrive encore à te faire rire, c’est bon signe.

— Quand même… n’as-tu pas fait le tour du cul et du nombril sous toutes ses coutures ? Tu n’en as pas assez de parler que de ce seul et unique sujet ?

— Est-ce qu’on reproche à Daniel Pinard de parler de cuisine depuis tout ce temps ?

— Lui, il a toujours de nouvelles recettes à proposer. C’est un fin gastronome.

— Il se trouve que moi aussi, je ne manque pas de recettes. Je suis une fine nymphomane.

Vous pouvez télécharger le premier chapitre de Pr0nographe en format Epub ou pdf, ou encore lire sur le web un des trois textes qui suivent et qui se retrouvent dans le bouquin: